Home Politique RDC : Vital Kamerhe condamné à 20 ans de prison au terme d’un procès sans précédent
juin 21, 2020

RDC : Vital Kamerhe condamné à 20 ans de prison au terme d’un procès sans précédent

C’est un procès historique qui s’achève. Vital Kamerhe, ancien président de l’Assemblée nationale et directeur de cabinet du président de la République, Félix Tshisekedi, a été condamné, ce samedi 20 juin, par le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe à 20 ans de travaux forcés – dans les faits, de prison , la peine maximale, pour « détournement de fonds publics » et « corruption aggravée ». Il se voit aussi frappé de dix ans d’inéligibilité. C’est la première fois qu’une figure politique de cette importance est condamnée pour de tels faits en République démocratique du Congo.

Vital Kamerhe et son coaccusé, l’entrepreneur libanais Samih Jammal, sont donc reconnus coupables du détournement de près de 50 millions de dollars destinés au financement de maisons préfabriquées prévu dans le programme d’urgence des 100 jours lancé par le chef de l’Etat après son investiture le 24 janvier 2019.

Lire aussi  En RDC, le procès inédit du directeur de cabinet du chef de l’Etat, principal allié de Félix Tshisekedi

Nombreux rebondissements

Depuis le 11 mai, tout le pays suivait la retransmission des audiences sur la RTNC, la chaîne de télévision nationale, qui avaient lieu dans l’enceinte de la prison centrale de Makala à Kinshasa. Le procès a connu de nombreux rebondissements depuis son ouverture. Plusieurs audiences ont été repoussées. Surtout, le juge Raphaël Yanyi, en charge du dossier, est mort brutalement et dans des circonstances suspectes fin mai. Après des rumeurs d’empoisonnement, le ministre de la justice, citant les résultats de l’autopsie, a, finalement, conclu à un meurtre causé par des coups à la tête. Des résultats contestés par la famille du juge.

Source: Lemonde.fr