Home Politique RDC : Reforme militaire, un jeu de qui perd gagne ?
juillet 28, 2020

RDC : Reforme militaire, un jeu de qui perd gagne ?

Les récents remaniements au sein des forces armées de la république démocratique du Congo font couler ancre et salive. L’opinion voudrait qu’il affiche un esprit consensuel pour que les uns et les autres se retrouvent. Ce qui a semblé surprendre une part de l’auditoire du Président Tshisekedi dès le lendemain de ces nominations. Un partage disproportionné selon certains officiers qui le qualifieraient d’un « casting raté ».

Ces nominations ne sont pas un fruit du hasard. Certains en voient une opportunité au moment où pour les autres c’est tout un évènement cauchemardesque. Dans une République, le chef ne cherche à plaire à personne quand il s’agit de la gestion de la chose publique. Il fait ce qui doit être fait. Et pour s’en rendre compte, il faudra l’entendre parler de manière performative. C’est la première chose. Sans oublier qu’il ne saurait mettre ipso facto sur sa marche une personne qu’il penserait nager loin de ses ambitions voire de sa vision. C’est la deuxième chose.

A la tête de la « maison militaire » l’on reconnaîtra suite aux récentes nominations, le Général Franc Ntumba en remplacement  de Jean-Claude Yav.  Et comme nous pouvons le lire chez nos confrères de dialogue intercongolais, « l’arrivée de Ntumba à la maison militaire et le changement de cap de Felix Tshisekedi dans les nouvelles nominations visent à marginaliser François Beya, toujours suspecté de défendre les intérêts de Joseph Kabila… »

Par ailleurs, serait-il un jeu de qui-perd-gagne dans le rejet de john Numbi en faveur de Tango-Four ?

D’aucuns croiraient qu’en fermant la fenêtre à John Numbi, une porte s’ouvre automatiquement vers le camp Kabila. Ce qui constituerait une erreur de mission pour l’action de Tshidekedi, au cas où une telle audace présidentielle suffirait pour nettoyer de passage tout ce qui voudrait juger au nom de Kabila. Tshisekedi saura par conséquent tenir sa lampe bien allumée pour se rassurer de n’avoir commis aucune erreur de mission.

Cito Cibambo Ferdinand

lire aussi:

RDC : A qui profite la déchéance de John Numbi ?