Home Droits humains RDC: L’accord de Lemera et les guerres au Kivu
août 3, 2020

RDC: L’accord de Lemera et les guerres au Kivu

Depuis des décennies, les populations des pays de grands lacs africains connaissent une diversité de guerres à répétition. On penserait sans se tromper qu’il y a anguis sous roche. L’accord de Lemera intervient dans ce cadre pour montrer combien depuis longtemps, ces populations ont du pain sur la planche. Il serait opportun de souligner que l’histoire de ces guerres est considérable dans le sens où personne ne sais les termes dans lesquels cela serait inscrit.

C’est en date du 23 aout 1996 que l’accord de Lemera voit le jour. Il est signé entre Laurent Désiré Kabila du Parti de la révolution populaire, André ngandu kisase du mouvement nationale congolais /Lumumba, Anselme Masasu du conseil national de résistance pour la démocratie, Déogratias Bugera  du Mouvement révolutionnaire pour la libération du Zaïre, de l’alliance démocratique des peuples et de Bizimana Kahara qui les aurait approuvé. Que nous renseigne cet accord ?

Art1 : il est créé en ce jour du 23 octobre 1996 à l’hôtel Lemera, une alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo qui sera soutenu militairement par les forces combattantes de l’AFDL.

Art2 : le sol et le sous-sol congolais appartiennent à l’AFDL

Art3 : l’AFDL devra demeurer une institution de l’idéologie de libération

Art4 : prêchant le panafricanisme, l’alliance s’engage à accéder à 300 kilomètres aux frontières congolaises, à l’intérieur du pays, pour sécuriser ses voisins ougandais, rwandais et burundais contre l’insurrection rebelle.

Art5 : dès que l’alliance aura gagné la victoire, une rétribution spéciale sera allouée aux alliés. Sa détermination est de compétence de l’instance supérieure de l’alliance.

Art6 : tous les politiciens des années soixante en RDCongo et ceux ayant collaboré avec le régime Mobutu seront mis en retraite politique.

Art7 : la nationalité sera accordée collectivement aux camarades banyamulenge et aux populations d’origine rwandaise établies au pays avant la date de l’indépendance de notre pays le 30 juin 1960.

Art8 : l’anglais et le Swahili devront concurrencer le français dans l’espace linguistique de notre pays.