Home Non classé Nord-Kivu: les mouvements citoyens peignent un tableau sombre, sécuritaire et social
août 20, 2020

Nord-Kivu: les mouvements citoyens peignent un tableau sombre, sécuritaire et social

Dans une conférence de presse organisée ce jeudi 20 Août par les mouvements citoyens : Lucha RDC-Afrique, Filimbi, Raiya Nasimama, Urpanaf, Amka vijana, Gap et la dynamique des jeunes activistes à la salle de l’Union de Presse Congolaise du Nord-Kivu; ces mouvements viennent de peindre un tableau sur la gouvernance et la sécurité dans la province depuis l’avènement de la Covid19.

Pour les acteurs réunis dans cette assise, la situation sécuritaire et Social de la Province du Nord-Kivu ne cesse de se détériorer et demande que des solutions urgentes soient prises.

« Le Nord-Kivu est aujourd’hui terrain de désastre suite aux phénomènes 40 voleurs, les assassinats ciblés des changeurs de monnaie et la condition carcérale qui rester à désirer. Comment peut-on enregistré des morts dû à l’alimentation et la santé dans la prison centrale de Goma ? »

S’indignent-ils à travers une déclaration publiée à l’issue de ce rassemblement.

Josué Wallay, militant de la Lucha RDC Afrique fait observer avec regret que certains élus du peuple seraient à l’origine de dissensions entre le peuple. Une raison de plus pour que ces mouvements citoyens gardent les lampes allumées sur la situation de la province.

« Les mouvements citoyens ci-haut cités n’ont pas laissé la situation politique sans un mot ; par ailleurs ils ont fustigé le fait que certains acteurs politiques, députés et leaders de ce milieu lancent des messages divisionnaires qui déchirent la population »

Martele-t-il.

Notons que les activistes réunis dans cette conférence ont mis en garde les acteurs politiques, les opérateurs économiques qui sèment diversion en légitimant les personnes sans honneur comme des acteurs dans la société.

Jeannette Namwezi