Home Santé BUKAVU : le test COVID-19 au quotidien
août 22, 2020

BUKAVU : le test COVID-19 au quotidien

coronavirus-covid19

Après la levée de l’état d’urgence la République démocratique du Congo (RDC) a procédé depuis le 15 août dernier à la réouverture des frontières avec les pays voisins. Tous les voyageurs sont dans l’obligation de détenir une attestation médicale confirmant le résultat du test COVID-19 négatif réalisé trois  jours au plus avant le voyage par l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) ou toute autre formation médicale dûment agréée par ce dernier.
Au Sud-Kivu, au moins 25 voyageurs sollicitent les certificats par jour dans le seul hôpital de Panzi. 
 » Pour les voyageurs, de nos observations que nous avons eues, depuis que les frontières ont commencé à s’ouvrir, nous sommes dans les 20 à 25 échantillons pour les voyageurs parce qu’il ne faut pas oublier que nous testons aussi les malades. Pas seulement des malades de Panzi, mais d’autres échantillons qui nous viennent d’autres hôpitaux. Mais pour ce qui concerne les voyageurs nous avons autour de  20 à 25 échantillons par jour « , a précisé à la presse, le pathologiste Chasinga Baharanyi.
Des résultats sont délivrés en moins d’une journée pour faciliter les voyageurs, qui sollicitent de plus en plus ce test pour traverser les frontières.
 »  Les tests se font chaque jour, toutes les personnes qui arrivent avant midi, avant 10h, font  le prélèvement. Elles ont leurs résultats entre 15h et 16h. Alors que tous les prélèvements qui arrivent après 10h et dans l’après-midi, nous continuons à faire le prélèvement, mais les résultats sont rendus le lendemain « , a renchéri Chasinga Baharanyi. 
La République démocratique du Congo a déjà enregistré 9.811 cas avec 8.920 guéris. La province du Sud-Kivu est à la quatrième position avec 297 cas  après celles de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo Central et Haut Katanga.
Avec Justin Mwamba