Home Santé Coronavirus au Sud-Kivu : les centres de dépistage inactifs
août 27, 2020

Coronavirus au Sud-Kivu : les centres de dépistage inactifs

coronavirus-covid19

Le laboratoire de dépistage de coronavirus installé au Sud-Kivu en juin dernier n’est plus fonctionnel depuis plus d’un mois maintenant faute de cartouches.

Cette information a été livrée à Laprunellerdc.info par des sources au sein de l’équipe de riposte en province du Sud-Kivu. Des sources qui ont préféré garder l’anonymat.

A les en croire, il est difficile pour l’instant d’affirmer ou d’infirmer la présence de la pandémie en province vu qu’on est incapable d’examiner même ceux qui peuvent semble être des cas suspects. Surtout que la province voisine a excellé dans la flambée des cas.

La Province n’a pas des nouveaux cas seulement parce que ça fait presque un mois que le laboratoire provincial installé à l’ISTM n’a plus de cartouches. Cela nous met dans l’embarras et on ne sait plus quoi faire,” a dit notre source.

Nos sources indiquent  par ailleurs que malgré la présence du laboratoire de Panzi, il est toujours difficile de parler la présence ou de la pandémie au Sud-Kivu. Les deux laboratoires qui ne donnent pas souvent les résultats uniformes.

C’est le cas par exemple du tout dernier cas déclaré positif la fois dernière fois alors que le laboratoire de Panzi l’avait déclaré négatif.

A cela s’ajoute la grogne des agents de l’équipe provinciale de riposte qui sont impayés depuis plusieurs mois maintenant. Ceux-ci sont démotivés et ne peuvent offrir le meilleur d’eux même, cela avec tous les risques que cela peut avoir sur la lutte contre la pandémie.

Nombreux parmi eux appellent d’ailleurs à des enquêtes sérieuses pour en savoir sur l’utilisation des fonds loués à la lutte contre le coronavirus en province.

Nous travaillons ici depuis 6 mois mais nous n’avons été payés qu’une seule fois. On a plus le courage de poursuivre ce travail qui pourtant nous expose aussi. Ce qui est grave est que, même des partenaires qui nous aidaient s’étaient désengagés faute de transparence de ceux qui détenaient la gestion financière de la riposte. Il est impérieux qu’on vienne aussi auditer le Sud-Kivu quant à sa gestion des fonds alloués à la lutte contre le coronavirus. ” disent certains agents à Laprunellerdc.info.

Lire aussi: Covid-19 au Sud-Kivu : voici les raisons de la démission de Mukwege au Comité provincial de riposte 

Il vous sera rappelé que le manque de transparence dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre le coronavirus et le sérieux dans le tout le travail en général avait été à la base de démission du Dr Mukwege à la tête de la commission santé de la riposte du Sud-Kivu.

Problème reconnu en province

Cette situation de rupture des intrants de laboratoire covid-19 au Sud-Kivu est reconnue au plus haut niveau de la province.

C’est le vice-gouverneur et gouverneur ad intérim qui l’a dit ce mercredi 26 août 2020 dans un point de presse tenu à son cabinet. On ne sait jusque là d’où proviendra la solution.

Cito Cibambo Ferdinand avec Laprunelle