Home Education Sud-Kivu: Exetat, Sur les 475 finalistes attendus, seulement 451 finalistes sont présents au centre Bukavu-9
septembre 7, 2020

Sud-Kivu: Exetat, Sur les 475 finalistes attendus, seulement 451 finalistes sont présents au centre Bukavu-9

Crédit, exetat 2020

Ce lundi 7 septembre 2020, date du début des épreuves des examens d’État sur toute l’étendue de la république démocratique du Congo. L’on enregistre une forte mobilisation et détermination des élèves malgré 24 abandons qui n’ont dit mot depuis les épreuves de dissertation au centre Bukavu-9 à Bagira précisément à l’école primaire Kashumo.

Dans une descente sur terrain effectuée ce matin aux centres de passation des épreuves d’État par la rédaction pamojardcongo.net nous avons pu constater une mobilisation de la part des finalistes qui étaient très ponctuels et braves.

Au centre Bukavu-9 où notre rédaction a pu constater 24 abandons et une dizaine des finalistes qui étaient dehors dans l’enclos, Madame Adeline CIRHUZA, Chef de ce centre, explique le pourquoi de c’est état des choses et renvoie la balle au préfet de leurs instituts.


« Nous nous sommes rendus compte que depuis les épreuves de dissertation,  24 élèves n’ont pas fait signe; ni informer s’ils seront là ou pas. D’autres qui sont dehors sont en train d’attendre leurs préfets pour la régularisation, »


affirme Madame Adeline Cirhuza chef de centre Bukavu-9.

Ayant contacté cette dizaine d’élèves retrouvés dans la cours, ils disent avoir payé les frais de participation à l’EXETAT mais jusque-là les reçus ne sont pas à leur possession et que c’est le préfet de leur école qui est l’institut de Bagira qui doit régler leur dossier.

Contacté à ce sujet ; le préfet de l’institut de Bagira Monsieur GUILLAUME MATABARO, montre combien il y avait une complication pour la livraison des reçus mais il est là pour la cause de ces jeunes finalistes.

« Tout de suite là les élèves qui sont dehors pour la question des reçus seront dans les salles respectives pour passer leurs épreuves; »

promet-il.

La chef de centre Madame Adeline CIRHUZA demande aux finalistes de travailler dans l’ordre et la discipline afin d’arriver aux résultats escomptés.

Rappelons que les gestes barrières sont de stricte application car tous les finalistes ont des masques et des dispositifs de lavage des mains sont installés aux centres de passation des épreuves; ce qui montre que les élèves sont prêts à affronter la culture générale pour ce premier jour des examens.

Jeannette Namwezi