Home Politique RDC : La CENCO défavorable à un possible scrutin indirect
septembre 12, 2020

RDC : La CENCO défavorable à un possible scrutin indirect

Depuis la proposition du député national PPRD Alphonse Ngoyi Kasanji de passer du scrutin direct à l’indirect, de vives voix se lèvent pour décrier un complot en sourdine. C’est singulièrement le cas de la CENCO qui n’a pas sa langue en poche à ce sujet.


Les Pères-Evêques de l’Eglise catholique au Congo, au travers du  secrétaire général de la CENCO, Monsieur l’Abbé Nshole, n’ont pas mis les gants pour rejeter vertement cette initiative de modification de la Constitution. Pour la CENCO, un Président de la République élu au second degré n’a pas de légitimité sur le peuple qui va le contester et conduire à la déstabilisation de tout le pays.
Ce que la CENCO attend de pied ferme, c’est plutôt de faire revenir le mode de scrutin du Président de la République, d »un seul tour actuel à deux tours comme c’était auparavant avant la révision constitutionnelle de 2011. On a bien vu que ce Président de la République là élu à un seul tour a du mal à asseoir sa légitimité dans la mesure où il n’y a qu’une infime portion du peuple qui se reconnait en lui, peut-on lire sur DIC.

D’où la CENCO estime que ce système d’un seul tour de la présidentielle est désastreux pour la stabilité du pays. On ne va pas en rajouter en ramenant la présidentielle au second degré au niveau du Parlement pour réduire davantage l’assiette de légitimité du Président de la République.

RédactionPammoja