Home Santé BUKAVU : Les IT de Bagira annoncent la désobéissance à l’endroit du BCZ
septembre 24, 2020

BUKAVU : Les IT de Bagira annoncent la désobéissance à l’endroit du BCZ

soins-infirmiers

Dans une correspondance du 22/09/2020 adressée au Chef de division provinciale de la santé du Sud-Kivu, les infirmiers titulaires des aires de santé de la zone de santé de Bagira, dans la ville de Bukavu, expriment leur indignation contre le Docteur Erick Mitima Muyanja, Medecin Chef de Zone de santé de Bagira-Kasha.

Dans cette note adressée à Monsieur le Gouverneur de province du Sud-Kivu, ces agents de santé fustigent le fait que malgré leur récente correspondance reprenant des faits incommodes et indignes qu’ils subissent dans leur profession et dont ils sont victimes de la part du MCZ Bagira-Kasha, aucun changement n’a été observé.

« … depuis l’expédition de notre lettre d’indignation jusqu’à nos jours, le MCZ n’a jamais réagi ni présenté des signes de changement aux différents points de notre indignation. Peut-on conclure de l’adage « qui ne dit mot consent ? », bien au contraire, la cohabitation entre lui et les infirmiers titulaires de la zone de santé de Bagira devient de plus en plus difficile… »


peut-on lire dans leur lettre d’indignation.

La même source souligne que le MCZ Bagira-kasha continue « à perturber le climat de paix qui existait dans toutes les structures de la zone de santé » à sa charge à travers :

« la campagne de division dans les agents, la diabolisation et la méconnaissance de la structure des responsables de formation sanitaire même en pleine réunion du conseil de gestion, manifestation de la haine vis-à-vis de ces derniers (IT), »

Rassurent-ils.

Par conséquent, les infirmiers titulaires de la zone de santé de Bagira-kasha disent qu’ils n’en peuvent plus et annoncent des mesures draconiennes.

« Vue la dégradation du système sanitaire qui s’annonce suite à tout ce dont nous venons de détailler de manière brève dans cette lettre et celle du 14 août 2020, et que cette dégradation continue de jour au jour, nous annonçons la désobéissance dans l’expédition des rapports, dans la participation aux réunions de revue mensuelle, et aux supervisions, »

martèlent-ils.

Rappelons que dans leur lettre d’indignation du 14/08/2020, les IT de Bagira-Kasha ont épinglé huit points qui justifient leur indignation en demandant à leur hiérarchie d’effectuer une descente sur terrain en vue de palper de leurs doigts les sérieux problèmes de la zone de santé où ils œuvrent et y apporter une solution rapide.

Rédaction Pamoja