Home Environnement BUKAVU : Le Fonds Social convoqué à sauver son projet de reboisement à Bagira
septembre 29, 2020

BUKAVU : Le Fonds Social convoqué à sauver son projet de reboisement à Bagira

Stade-de-Nyakavogo

En Novembre 2020, le fonds social de la république démocratique du Congo a lancé, dans le cadre du projet de la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP), le sous-projet  de reboisement de la colline de Nyakavogo, dans la commune de Bagira. Un projet financé par le FSRDC avec une durée de quatre mois.

En vue de se rassurer des rumeurs qui sévissent  le public, soit disant que le projet serait tombé à l’eau, votre rédaction pamojardcongo.net a effectué une descente sur terrain, en date du 28 septembre 2020, pour apporter plus de lumière à ce sujet.

CONSTAT DE VOTRE REDACTION

La colline de Nyakavogo se localise à l’Ouest de la ville de Bukavu, dans la commune de Bagira, en République démocratique du Congo. La colline de Nyakavogo est en amont du Lycée Nyakavogo, une école secondaire de la place.

Sur place, l’on observe que le projet de reboisement de cette colline s’est étendu sur deux sites dont une partie de l’Est et du Sud du cimetière de Musigiko. L’on constate que plusieurs sortes d’arbres ont été plantés : des arbustes fruitiers dont les citronniers, les avocatiers, les manguiers, les goyaviers ;  et d’autres  arbres comme l’eucalyptus etc.

Selon le constat fait par votre rédaction, il est facilement observé que le projet initié par le fonds social en vue de la sauvegarde de l’environnement se porte bien : le plus grand et long arbuste mesure au maximum un mètre tandis que le plus petit n’a que quelques centimètres. L’on constate également que certains arbustes n’ont simplement pas poussé et par conséquent ont séché. A 90%, votre rédaction évalue la réussite de ce projet, contrairement aux rumeurs qui circulaient entre populations.

Un arbuste en gestation sur l’un des sites visités par pamojardcongo.net

UNE ACTION PROPHETIQUE

Les habitants environnant les deux sites écologiques témoignent leur satisfaction de ce projet salutaire et prophétique. Ils appellent ainsi les initiateurs dudit projet de ne pas laisser tomber les bras mais de revenir sarcler la mauvaise herbe qui pousse déjà autours des arbustes et qui offusquerait leur bonne croissance. L’un d’eux explique :

« Veillez les rappeler au travail puisque au cas où la mauvaise herbe atteint un haut niveau, les arbres pousseront difficilement. Qu’ils reviennent entretenir ces arbres. »

Adresse une femme, riverain de l’un des sites visités.

Par ailleurs,  la même source rassure que le fait d’avoir planté ces arbres rassure pour le bien des générations à venir.

« Ces arbres vont aider nos enfants et les enfants de nos enfants,  puisque si nous mourons les autres bénéficieront des fruits de ce que l’on a planté. »

Renseigne-elle.

Et d’ajouter que la mission qui leur incombe est de faire la sentinelle de ces sites;

« Tant que je suis vivant, je ne permettrais pas que quelqu’un entre dans ce domaine et détruire la croissance de ces arbres. Nous restons les gardiens de ces arbres plantés. »

Le projet de reboisement de la colline Nyakavogo avait suscité certaines questions durant le temps de son exécution. Il s’agit par exemple de la manifestation du samedi 07 mars 2020 à travers laquelle les agents de cette institution demandaient la paye de leur salaire qui connaissait un retard. Ils avaient ainsi organisé un sit-in au bureau de cette institution étatique.

Rédaction Pamoja