Home Droits humains RDC-Bukangalonzo : La LICOCO insiste pour les poursuites judiciaires des responsables
novembre 23, 2020

RDC-Bukangalonzo : La LICOCO insiste pour les poursuites judiciaires des responsables

ferme agro-industriel Bukangalonzo

La ligue Congolaise Contre la Corruption (LICOCO) est revenu ce lundi 23 novembre sur le rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) qui évoque plus de 205 millions USD détournés dans le projet de réalisation du parc agro-industriel de Bukangalonzo. A  en croire, les différents rapports de la LICOCO avaient bien avant alerté sur le détournement des millions de dollars américains dans ledit projet. 

Ernest Mparare, président de la Licoco revient sur leur dénonciation d’autant et renseigne que leur structure avait alerté bien avant

« C’est depuis très longtemps que LICOCO dénonçait le détournement des fonds alloués au  projet Bukangalonzo.  Nous le savions déjà par nos rapports qu’il y avait plus de 200 millions qui ont été détournés.  Aujourd’hui, l’IGF l’a confirmé. Cela étant, nous pensons que toutes les personnes impliquées dans ce détournement doivent répondre de leurs actes devant les tribunaux », a-t-il dit à nos confrères d’actualité.cd.

Pour Ernest Mparare, le projet Bukangalonzo a été réalisé sans études minutieuses. Il fustige aussi le fait que les structures de passation des marchés n’ont pas été impliquées.

« Ce projet a été monté à la hâte, ils voulaientt faire croire à l’ancien chef d’Etat que le parc agro-industriel devrait pallier à la carence de la nourriture à Kinshasa et dans les grandes agglomérations; mais ces derniers n’ont pas fait toutes les études nécessaires. Ils n’ont pas également impliqué les structures de passation des marchés. L’ancien premier ministre (Matata Ponyo) a procédé aux recrutements de gré à gré. Confirme Ernest Mparare, président de la Licoco.

Les engins qui n’ont pas servi pour la cause du projet

De l’exécution du projet par la société Sud-Africaine

La LICOCO est sur la voie de porter plainte contre la société sud-africaine qui avait la gestion de Bukangalonzo pour occupation illégale des terres des autochtones. 

« D’ailleurs la LICOCO est en train de se préparer avec les avocats pour voir comment porter plainte contre cette société Sud-africaine parce qu’elle n’a pas remboursé les terres qu’elle a arraché aux villageois de Bukangalonzo », a déclaré Ernest Mparare.

Pour rappel, dans son rapport rendu public ce mercredi 18 novembre, l’IGF a indiqué que sur 285 millions USD alloués à la réalisation du parc agro-industrielle de Bukangalonzo, la RDC a perdu 205 millions. Seulement 80 millions de dollars américains ont réellement servi au projet Bukanga Lonzo.

De plus, l’IGF a aussi relevé la surfacturation en moyenne de 1 à 10% dans le processus d’acquisition des équipements et intrants agricoles. Plusieurs personnes se sont enrichies illicitement dans ce système de surfacturation.

Jeannette Namwezi