Home Droits humains ACCORD MURHESA II : PTW-OD et PRP se mettent en marche pour accompagner la matérialisation des recommandations y référant
novembre 28, 2020

ACCORD MURHESA II : PTW-OD et PRP se mettent en marche pour accompagner la matérialisation des recommandations y référant

KAZAROHO BASHWIRA Robert

La promesse est une dette. La retraite de Murhesa en territoire de Kabare tenue en septembre dernier entre les autorités congolaises et les représentants des groupes armés en vue de la pacification de la province du Sud Kivu a accouché des recommandations salvifiques de la situation sécuritaire dans cette partie du pays.

Trois organisations spécialisées dans la résolution des conflits ont réuni près de 70 groupes armés autours d’une table pour évoquer les questions de sécurité et de leur processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

Suite à cette action, plus de 100 représentants des groupes armés avaient renouvelé leur volonté de déposer les armes, si leurs demandes sont prises en compte, voulant ainsi se rallier à la volonté du Chef de l’Etat de pacifier la RDC.

Deux mois après cette assise, il s’observe que les recommandations  ne sont toujours pas prises en compte.  De nombreux groupes des miliciens actifs notamment sur l’axe Shabunda se disent prêts à se rendre mais hésitent suite à ce qu’ils qualifient de mauvaise volonté du gouvernement pour matérialiser ses engagements, alors que d’autres qui ont été démobilisés s’étaient encore remobilisés et sèment terreur et désolation au sein de la population, remarque certains analystes.

Suite à cette observation, deux organisations non-gouvernementales dont  le  Plateforme de Résistants Patriotes (PRP) et PAMOJA TUNA WEZA – Œil  du développement (PTW-OD ASBL) sont à l’œuvre pour accompagner cet accord qui a vu le jour grâce à la volonté manifeste du Search for common ground pour la facilitation et la stabilisation de l’Est de la RDC.

Selon KAZAROHO BASHWIRA Robert, Directeur en charge de lobbying et plaidoyer  au sein de l’ONG PAMOJA TUNA WEZA-Œil du développement,  ces deux organisations sont en cours d’élaboration de deux grands projets pour la matérialisation de cet accord de paix qui est en voie de passer comme une lettre morte suite à la léthargie du gouvernement congolais qui ne semble pas s’impliquer suffisamment.

Selon la même source, il s’agit du projet  PACIFIQUE,  pour la reconstitution du tissu social, bannir la balkanisation Socio-culturelle et promouvoir la réconciliation entre toutes les communautés au Sud-Kivu  et du projet PAMOJA AMANI LEO,  pour accompagner les efforts du Search for common ground sur l’accord de murhesa 2 à fin de mettre en œuvre un plan de démobilisation, désarmement et réinsertion sociale des ex-combattants.

Cito Cibambo Ferdinand