Home Education RDC: Une mise en garde des Chefs d’établissements primaires des ECC qui monnayent les parents
décembre 4, 2020

RDC: Une mise en garde des Chefs d’établissements primaires des ECC qui monnayent les parents

Crédit, Eleves-TENAFEP

Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (ESTP) Jean-Marie Mangombe Bomungo  promet des sanctions sévères, allant jusqu’à la révocation, aux chefs d’établissements des écoles conventionnées catholiques du niveau primaire qui exigent des parents le paiement des frais de motivation.

Il a fait cette mise en garde ce vendredi 4 décembre 2020 dans une correspondance adressée à l’abbé coordonnateur national des écoles conventionnées catholiques dont la copie a atterri à la rédaction de 7SUR7.CD de qui nous tenons cette information.

« En cas de persistance de cette pratique illégale dans les écoles conventionnées catholiques, des sanctions sévères seront prises, allant jusqu’à la révocation des chefs d’établissements récalcitrants », a écrit le SG JM Mangombe.

Il ajoute que l’Etat congolais, pouvoir organisateur de l’enseignement, se permettra de prendre toutes les dispositions qui s’imposent dont le retrait de l’agrément et la suspension de la Convention de gestion en cas de persistance de cette pratique.

Le secrétaire général de l’EPST dit disposé des informations fiables  faisant état de la perception par les écoles conventionnées catholiques, à travers différentes villes du pays, des frais de motivation exigés aux parents, en violation intentionnelle de la lettre de son ministre du 07 octobre dernier.

Il rappelle au coordonnateur national des écoles catholiques que l’année scolaire 2020-2021 étant placée sous le signe de la consolidation de la gratuité, les frais de motivation ont été totalement et définitivement supprimés à travers le pays.

« Ainsi, je vous demande  d’instruire vos collaborateurs provinciaux notamment les coordonnateurs provinciaux et diocésains sur le respect de la gratuité et de procéder à la suspension et à l’ouverture des actions disciplinaires à charge de tous les chefs d’établissements ayant fait des arrangements avec les parents d’élèves pour la perception des frais de motivation », a-t-il martelé.

Il convient de rappeler que cette correspondance intervient quelques jours après la rencontre entre le ministre de l’EPST Willy Bakonga et le cardinal Fridolin Ambongo au sujet des grèves décrétées ça et là dans les écoles conventionnées catholiques.

Avec 7sur7.cd