Home Non classé Insécurité à Bagira: des causes et voies de sortie discutées dans un Barza communautaire
décembre 12, 2020

Insécurité à Bagira: des causes et voies de sortie discutées dans un Barza communautaire

Crédit, Bagira


En présence de certaines autorités de la commune de Bagira, des représentants de l’armée, de la police, du service de l’ANR, des autorités religieuses et des organisations de la société civile, il s’est tenue ce lundi 11 décembre 2020 un deuxième barza communautaire sur les préoccupations sécuritaires dans la commune de Bagira, dans la ville de Bukavu. Cette assise qui s’est tenue au bureau de KJN Asbl à Bagira avait comme thème : Insécurité dans la commune de Bagira, causes et propositions des voies d’éradication.


Rappelant que la première condition du développement est la sécurité, Valentin Buroko, le lieutenant de cette séance a montré que plus les jours passent, plus le phénomène d’insécurité prend de l’ampleur à Bagira. D’où, la sécurité est une affaire de tous et toute la population doit s’impliquer.


Parmi les causes présentées et discutées notons l’obscurité totale aux endroits dits chauds, la présence sans suivi des démobilisés se livrant à la vente des drogues, faible suivie des policiers et militaires vivant en dehors du camps, prolifération des maisons de vente des boissons fortement alcoolisées, faible équipement des services de sécurité en moyen de déplacement, de communication, l’existence d’une nouvelle structure dénommée Miso ya mboka qui reste inconnue mais qui opère.


C’est pour cela que certaines voies de sortie de cette crise ont été pensées : que l’autorité poursuive le projet d’éclairage via BADI, que l’opération de bouclage (musako) soit pensé le plus tôt, que les épaves des véhicules soient dégagés d’urgence, que les démobilisés soient dénombrés et évacués d’urgence, que les services de sécurité soient équipés logistiquement, que ces maisons de vente des boissons fortement alcoolisées soient fermées définitivement, que ACCO identifie ses chauffeurs et convoyeurs qui viennent de partout, pour ne citer que cela, que la population collabore étroitement avec les services de sécurité, tout en demandant l’implication du Bourgmestre Patience Bengehya.


A l’issue de cette rencontre initiée par la Dynamique Kwetu Bagira, il a été retenu que le barza communautaire sera tenu chaque dernier samedi de chaque mois dans le souhait que différentes thématiques soient abordées, touchant le vécu de la population de Bagira.


Cito Cibambo Ferdinand