Home Droits humains Crise à Bagira : les élèves de l’Istiba réclament le corps de leur enseignant enterré sans lui rendre hommage
décembre 14, 2020

Crise à Bagira : les élèves de l’Istiba réclament le corps de leur enseignant enterré sans lui rendre hommage


A la suite du meurtre de Byabushi Dieudonné, enseignant à l’institut de Bagira en commune de Bagira, dans la ville de Bukavu, les élèves de cette institution ont organisé des manifestations, bloqué tout passage des véhicules pouvant atteindre cette partie de la ville de Bukavu. Ces manifestations ont eu lieu dès la matinée de ce lundi 14 décembre 2020.


Selon Bulonza Mastaki Gabriel, Porte-parole des élèves de l’Instiba, la raison de cet événement s’explique du fait que leur enseignant soit enterré depuis ce dimanche 14 décembre sans que ses élèves lui rendent leur dernier hommage.


« Nous nous révoltons puisqu’on a enterré notre professeur sans qu’il soit accompagné par nous. On l’a enterré en cachète. C’est pourquoi nous barricadons les routes pour qu’on nous emmène le corps de notre enseignant, car on ne peut pas l’inhumer comme un simple homme. Nous réclamons qu’on nous ramène son corps pour que nous lui rendions nos derniers hommages, » exprime-t-il sur le microphone de votre rédaction.


Contacté à ce sujet, le Bourgmestre de la Commune de Bagira, Monsieur Patience Bengehya plaide pour que ces élèves en furie rendent la route au passage des véhicules et promet de libérer leurs camarades détenus par la police.


Je suis en train de parler avec les élèves de manière à ce qu’ils comprennent que la route doit être dégagée, heureusement ils sont en train de comprendre. J’ai préféré venir moi-même sans garde du corps parce que je suis confiant qu’ils vont me comprendre. Ils viennent de m’apprendre que certains des leurs sont arrêtés ; je vais aller les chercher… » Assure-t-il.


Notons que les activités scolaires sont restées en suspens dans la majorité des écoles de la commune de Bagira du fait de ces manifestations.


Cito Cibambo Ferdinand