Home Droits humains CORONAVIRUS : Difficulté à observer les mesures présidentielles, la population se livre à sa propre perte
décembre 21, 2020

CORONAVIRUS : Difficulté à observer les mesures présidentielles, la population se livre à sa propre perte

après la cérémonie de noce à Bkv

En vue de la prévention contre la deuxième vague de la pandémie à coronavirus, le Président de la république, Félix Tshisekedi, a annoncé une dizaine des mesures à suivre par la population le mercredi 16 décembre 2020.

Ces mesures notent le respect des mesures barrières dans des milieux publics y compris les églises, les moyens de transport etc ; la suspension des cérémonies festives, l’anticipation des vacances scolaires, la suspension de la rentrée académique pour ne citer que cela. Des mesures qui devraient prendre acte dès le vendredi 18 décembre 2020 sur toute l’étendue de la RDC.

Selon l’impression de votre rédaction dans la ville de Bukavu, le message présidentiel n’a pas produit son effet sur le comportement de plusieurs.

On remarque ce vendredi, jours où ces mesures devraient prendre place, que plusieurs écoles ouvrent leurs portes dans la ville de Bukavu. Le cas est ici de la commune de Bagira, Ibanda et Kadutu. Le même vendredi, suivi de samedi et dimanche, plusieurs salles accueillent des cérémonies festives sans limitation de nombre. Le cas est ici de la salle venus à Bagira. Ce dimanche 21 décembre, les églises fourmillent les fidèles qui ne se soucient pas du respect des mesures barrières. On remarque que les lave-mains sont à l’abandon, les masques ne sont pas portés et les rares sont ceux qui les portent ou qui les portent de manière incommode dans un public serré et sans distanciation physique.

Certaines opinions diront que cette déclaration présidentielle leur est parvenue comme « en surprise ». D’autres diront que « rien ne se fait sans cause ». Comme si la Présidence mijoterait quelque chose à travers ces mesures prises et qui perturberaient le plus grand nombre.

Rappelons que lors de l’annonce du déconfinement passé, le président Tshisekedi a averti que « la fin du confinement ne signifie pas la fin de la pandémie de covid19 ».

Cito cibambo Ferdinand