Home Droits humains RDC : L’ONGDH PTW-OD tacle à son tour le ministre de l’EPST pour violation du droit à l’éducation
janvier 11, 2021

RDC : L’ONGDH PTW-OD tacle à son tour le ministre de l’EPST pour violation du droit à l’éducation

Un élève dans le carré minier à Luhihi au Sud-Kivu

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 11 janvier 2021, l’organisation sans but lucratif Pamoja Tuna Weza-Œil du Développement, à travers son programme des droits humains et résolution pacifique des conflits, lance un cri d’alarme à l’endroit de l’autorité congolaise pour la reprise, dans l’urgence, des activités scolaires et universitaires sur toute l’étendue du pays.

Mettant l’accent particulier sur la formation de l’Elite scientifique en République Démocratique du Congo, PTW-OD  traite « d’inopportune la décision du ministre national de l’EPST, en la personne de Willy BAKONGA, clouant et crucifiant l’éducation  des enfants, en jetant cette dernière à la Mercie de la nature, d’où il est à constater que des enfants vagabondent çà et là du fait que leur éducation n’est ni respectée, ni protégée, ni réalisée par les autorités politico-administratives du Congo. » Tel que lu sur cette note signé par Me Cizungu Bisimwa Christian, Directeur Doyen du programme des Droits Humains chez PTW-OD.

Tout en demandant l’implication du Président de la République dans cette affaire, cette ONGDH appelle les autorités congolaises, premièrement, à « la levée immédiate de la décision de la restriction des activités scolaires et académiques par le ministre de l’EPST, car les recherches scientifiques ont prouvé qu’il est possible de vivre avec coronavirus, et deuxièmement, la reprise dans le délai de 7 jours soit ce 18 janvier 2021 des activités scolaires et académiques sur tout le territoire congolais, » renseigne notre source.

Rappelons que Pamoja Tuna Weza-Œil du Développement, dans son projet PAMOJA EDUK, assiste les enfants vulnérables dans l’accès à l’éducation dans la ville de Bukavu et en territoire de Kabare depuis 2018.

Rédaction Pamoja