Home Journées internationales JOURNEE DE LA FEMME: Etre mère célibataire n’empêche pas à une fille engagée pour la cause de la femme de rêver grand (Joella Sambo CPJ)
mars 8, 2021

JOURNEE DE LA FEMME: Etre mère célibataire n’empêche pas à une fille engagée pour la cause de la femme de rêver grand (Joella Sambo CPJ)

Photo CPJ

Dans un message du 8 mars 2021 de la présidente du conseil provincial de la jeunesse du Sud-Kivu, à l’ occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, madame Joella Sambo a profité de celle-ci pour appeler les filles-mères célibataires à la prise de conscience pour un avenir proche et à de toujours rêver grand. Voici l’intégralité de son message adressée à la jeunesse de sa juridiction:

« Chaque 8 mars, nous célébrons la journée internationale de la femme. Cette année, je voudrais saisir cette occasion pour m’exprimer au nom de la jeune fille, au nom de la femme du Sud-Kivu, au nom de la femme mise en marge de la société.

Mon nom est Joëlla NEEMA SAMBO. A 19 ans, j’ai eu mon fils qui aura 8 ans cette année. Cela fait de moi une mère célibataire, mais aujourd’hui je suis la présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu. Être mère célibataire ne m’a pas empêché de rêver grand.

Le genre féminin ne devrait pas limiter la femme à offrir les meilleures d’elles-mêmes à la mesure de ses potentialités. La femme se limite généralement elle-même par ses défauts, ses erreurs, par l’image que la société se fait d’elle. Cela empêche la femme d’émerger, de prouver sa force et d’offrir au-delà de ce que la société attend d’elle.

La force et l’émergence d’une femme ne devraient pas être liées ni à sa beauté extérieure, ni à sa richesse matérielle, mais plutôt à sa capacité d’affronter courageusement les événements difficiles de la vie sans jamais se résilier. Grâce à l’évolution de l’Histoire, la femme est face aux mêmes opportunités que l’homme ; elle doit ainsi prendre conscience de la compétitivité et du chalenge qui ne laisse vainqueur que les plus forts. Elle devra ainsi faire ses preuves avec courage et détermination tout en se laissant soutenir et encourager par sa communauté.

En marge de la journée internationale de la femme dont le thème pour cette année est : « le leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19 », je souhaite une bonne fête à toutes les femmes de la Province du Sud-Kivu. J’exhorte aussi les parents à nourrir les ambitions de leurs filles afin qu’elles soient capables de rêver grand et de déployer leurs potentialités. J’exhorte la jeune fille à développer ses capacités intellectuelles au lieu de s’attarder sur sa beauté extérieure. Je l’exhorte la femme à prendre conscience de sa valeur, à cultiver l’estime personnelle, à rêver grand et surtout a avoir le courage de prendre les risques dans l’objectivité. Aux femmes leaders, je demanderais de nourrir les rêves des jeunes filles par leur exemple et leur engagement.

Aux hommes, de laisser les femmes cheminer à leurs côtés comme leurs partenaires. La majorité de postes de prise de décision sont occupés par les hommes, ce qui ne facilite pas l’émergence de certaines femmes qui pensent qu’elles ne peuvent avoir une promotion, le travail ou une opportunité qu’en livrant leurs corps. Et certains hommes abusent de leur autorité.

 Au gouvernement, de prendre en compte les plaidoyers des femmes.

A la communauté internationale, d’intégrer dans la stratégie de la célébration de cette journée comme la valorisation de la femme en vulgarisant son combat pour inspirer la jeune fille.

Fait à Bukavu, le 08 mars 2021

Joëlla NEEMA SAMBO, Présidente CPJ/SK

Rédaction pamojardcongo.net