Home Education RDC-GRATUITE : les parents d’élèves s’insurgent contre la discrimination observée dans le chef des autorités scolaires des Ecoles Conventionnées.
mars 30, 2021

RDC-GRATUITE : les parents d’élèves s’insurgent contre la discrimination observée dans le chef des autorités scolaires des Ecoles Conventionnées.

image de l'Ep nyamuhinga

Toute personne a droit à l’éducation scolaire. L’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics. L’éducation de base constitue une des options fondamentales de l’enseignement national. L’égalité n’est pas l’âme dans la gestion des écoles conventionnées catholiques de la commune de Bagira, dans la ville de Bukavu où le paiement similaire de la prime est devenu une condition d’accessibilité à l’éducation malgré la gratuité prônée par les législations en vigueur et mise en œuvre par le président de la République.

Dans une correspondance signée par plus de soixante-dix-neuf parents d’élèves de l’Ecole Primaire Nyamuhinga relative au regret de l’insistance de la reprise de la prime à l’EP Nyamuhinga et autres écoles publiques de Bagira, adressée au Révérend Abbé Curé et Président du Conseil Pédagogique paroissial de la paroisse sainte famille de Bagira dont une copie nous ai parvenu ; ces parents taxent les autorités de cette école d’avoir non seulement méprisé le système de partenariat entre parent et école par le rançonnement des frais illégaux, sans preuves de paiement ; mais aussi la discrimination des enfants, la torture, la séquestration pendant deux jours et autre abus à l’éducation des élèves.

Contacté à ce sujet Justin Mongane Baronyi, parent d’élève de l’EP Nyamuhinga, membre de la délégation des parents de la 3ème B et signataire de cette lettre dit que les autorités des écoles conventionnés catholique force au parent de payer les frais sans preuve de paiement au risque de voir leurs enfants enfermé dans une salle de classe durant les heures de cours, et sans l’assistance d’aucun enseignant.

« Ce qui se déroule dans toutes les écoles conventionnées catholique de notre commune est insupportable; les autorités invitent les parents d’élèves dans des réunions pour leurs obliger à payer les frais dont elles ne déterminent pas la qualification. A notre grande surprise, nous avions appris des enfants qu’on leurs a enfermés dans une salle de classe de huit heure à treize heure pendant deux jours au motif qu’ils n’ont pas encore payé. Le troisième jour, nous les parents, nous nous sommes mobilisés en faisant une déscente sur terrain pour s’imprégner de la situation. Nous avons constaté que les autorités n’ont pas voulu nous recevoir. Ce qui est grave, les parents ayant payé ces frais sans nom, n’ont reçu aucune pièce justificative délivrée par l’autorité scolaire ; » Renseigne Justin Mongane.

Pour Buherhwa Kadjuru Marie-Chantal, Directrice de l’EP Nyamuhinga ; le fait reprocher à son école et à ses enseignements sont des graves bêtises que ne peuvent pas commettre les enseignants de son école ayant la déontologie professionnelle  

« je jure au nom du seigneur en tant que Directrice et Parent, je ne peux pas faire ce qu’on est en train de taxer mon école, même mes enseignants ne peuvent pas faire de telle bêtise car nous maitrisons et nous appliquons les règles déontologiques visant à donner un enseignement de qualité à tous les élèves sans discrimination malgré les difficultés que nous sommes entrains de traverser.

signalons que la gratuité de l’enseignement telle que prônée par le président congolais Félix Tchisekedi et garantie par la constitution est violée par des tierces personnes malgré les mesures d’accompagnement de chaque province pour appuyer celle-ci;

Christian Cizungu