Home Politique RDC :Fayulu tacle Katumbi « la honte ne tue pas »
avril 10, 2021

RDC :Fayulu tacle Katumbi « la honte ne tue pas »

Le coordonnateur de la coalition LAMUKA Martin Fayulu était face à la presse ce vendredi 9 avril 2021 à Kinshasa. Au cours de ce rendez-vous, plusieurs sujets ont été abordés notamment la présidence tournante de cette coalition.

Et à ce sujet, Martin Fayulu n’est pas allé par le dos de la cuillère. Le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) a prévenu qu’il passera le flambeau à Adolphe Muzito ce dimanche et non à Moïse Katumbi.

En outre, Martin Fayulu a rappelé que Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba ont volontairement quitté la coalition LAMUKA pour adhérer à l’union sacrée de la Nation, où ils sont en train de négocier des postes au prochain gouvernement.

« Monsieur Katumbi aujourd’hui est où ? Est-ce qu’il est à l’Union Sacrée ou il est à LAMUKA ? Il va prendre la présidence tournante de quelle LAMUKA ? LAMUKA où il y a Muzito et Fayulu ou LAMUKA imaginaire ? Même si la honte ne tue pas, vous êtes engagés dans une entreprise, vous êtes partis déposer le cahier des charges et là vous êtes en train de négocier des postes pour entrer dans un gouvernement, même si on vous maltraite ça c’est votre problème. Nous avons créé LAMUKA ensemble, Monsieur Matungulu est parti, Monsieur Mbusa qui nous a rejoint à un moment est parti, nous avons tous constaté leurs départs volontaires de LAMUKA. Maintenant, les autres sont partis« , a déclaré Martin Fayulu.

Pour rappel, dans une interview accordée à nos confrères de 7SUR7.CD jeudi dernier, le député national Christian Mwando Nsimba a déclaré que Moïse Katumbi prendra la tête de la coalition LAMUKA ce dimanche, conformément à la convention modifiée de cette dernière.

A ceux qui reprochent à Moïse Katumbi d’être à la fois à la majorité avec l’Union sacrée de la nation et à l’opposition avec LAMUKA, Christian Mwando les invite à brandir un document qui dit que LAMUKA était une plate-forme de l’opposition.

« Dans LAMUKA, on a fixé seulement les objectifs (organisation des élections apaisées, le respect de la protection des articles intangible, l’instauration de la bonne gouvernance). Il n’y a nulle part dans la convention de LAMUKA où on dit que c’est une plate-forme de l’opposition« , avait affirmé l’élu de Moba dans la province du Tanganyika.

Jeannette Namwezi