Home Non classé BUKAVU : La cyber criminalité au centre d’un débat à l’ULGL
avril 18, 2021

BUKAVU : La cyber criminalité au centre d’un débat à l’ULGL

conférence ULGL

La  politique de cyber criminalité présente de grands défis aujourd’hui en République démocratique du Congo. C’est dans ce cadre que l’université libre de grands lacs (ULGL en sigle)  a tenu une conférence scientifique ce samedi 17 avril 2021, dans la salle concordia de Bukavu. Cette conférence a été animée par le Professeur Médard Luyamba Walemba, Doyen de la faculté de droit à l’université de Lubumbashi, et avait comme thème : « La cyber criminalité en RDC : quelle politique criminelle de gestion des infractions commises à la suite de l’utilisation ou manipulation des outils informatiques ? ».  

Dans cette présentation, le Professeur Ordinaire a montré que l’internet est un moyen très efficace de communication mais un grand vecteur favorable à la criminalité touchant les secteurs de la vie des personnes.

Sur le plan financier, les banques et les maisons de communication mobile offrent des services informatisés mais qui sont à l’épreuve des malversations de la part des utilisateurs tandis que sur le plan juridique, la loi congolaise ne dit pas grand-chose sur cette question, y compris les sanctions, a démontré le panéliste.

C’est pourquoi il  a tenu de faire savoir que l’Etat devrait légiférer sur cette question pour que les criminels soient identifiés et poursuivis en vue de répondre à leurs actes devant la justice congolaise.

C’est dans ce cadre qu’il a proposé une éventuelle politique criminelle qui serait de tenir compte de l’évolution de la situation au pays en vue de son examen critique, en plus du fait que cette politique criminelle soit d’abord préventive avant d’être répressive en appliquant la loi.

Cette activité a connu la participation du Recteur et du Vice-recteur de l’ULGL, des professeurs visiteurs, le corps académique et professoral, sans compter les étudiants venant de cette institution et d’autres universités de la place.  

Cito