Home Idées et littérature RDC: La famille est la base de la société ; les jérémiades et la délinquance gâtent son épanouissement (Réflexion de Pascal Marhegane).
avril 23, 2021

RDC: La famille est la base de la société ; les jérémiades et la délinquance gâtent son épanouissement (Réflexion de Pascal Marhegane).

Image de Pascal M

Il est vrai que la famille est la base de la société ; si nos familles sont stables, c’est toute la société qui l’est.  Nous refusons de jeter les pierres aux autres et surtout pas à l’Etat ; quand bien même nous voyons la faille des autres et l’irresponsabilité de nos dirigeants.

Considérons d’abord notre part et sauvons ce qui peut l’être. Le ménage a un chef de famille, C’est le papa, le père. Il doit en être conscient et jouer pleinement son rôle dans les conditions qui sont siennes.

Il doit assurer la protection et la survie de sa famille. Mais dès qu’il rejette son rôle sur des jérémiades ou la délinquance, tout se gâte.

Admettons  que nos salaires sont insignifiants. Mais quand le papa prend son maigre salaire et le bousille dans le cabaret pour ne remettre des miettes à son épouse, que ferait- elle comme magie pour résoudre ne fut ce que le problème du manger ? Cela est aussi vrai pour la maman qui se sert bien au marché (un repas copieux) pour ne ramener à la maison que les matembele et…). Et dès que l’on a un enfant, c’est la joie et le casse-tête à la fois ; sa croissance, sa scolarisation,…Tout ceci fait que la rue est devenue « parenté » de plusieurs alors qu’elle n’a engendré aucun enfant.

Savons-nous que l’enfant est comme un vase vide que nous recevons ? Que mettons-nous dans ce vase ? Savons-nous que l’enfant apprend toutes les notions de base dans sa famille ?

Les enfants apprennent en famille ; l’amour du bien, du prochain, du bien commun, du vrai, de la vérité, de la nation,…Prenons l’exemple d’un enfant qui grandit dans une famille où les parents se battent chaque jour? une famille qui se nourrit du vol (il y en a où le métier, la profession est le vol, la prostitution,…) Un enfant qui vit dans cet environnement, a quel exemple de vie !

Voulez-vous que votre enfant soit délinquant ? Laissez le faire,  tout ce qu’il veut ! Et il croira que tout est permis.

Regardons de près, comment nous encadrons nos enfants dans nos maisons. Ils sont devenus des intouchables, tous les ai permis.

La conséquence est que dans la société ces enfants font tout ce qu’ils veulent. Nos enfants apprennent beaucoup plus dans la rue que dans nos familles. Quelle est l’éducation que l’on peut attendre de la rue ?

C’est ainsi que le système « kuluna » prend de l’ampleur et attire autant des jeunes. La recherche de la vie facile, la drogue, la débauche,…autant d’antivaleurs sont en vogue comme autorisées, tolérées.

Quid du dialogue dans nos familles ? Certains parents vivent en chiens de faïence. Combien des parents prennent le temps d’échanger, de résoudre leur différend à l’amiable. Combien de familles (parents) parlent-elles à leurs enfants des valeurs à protéger,… Apparemment les enfants sont laissés à leur compte

La citoyenneté implique la responsabilité. Une invitation est lancée aux pères et mères de famille de bien considérer leur rôle et de le jouer pleinement. Aucune excuse n’est tolérable. La société se meurt à partir de nos familles. L’autorité parentale n’est plus ressentie. Il y a un laisser-aller coupable. La société se désagrège de plus en plus. Elle va de mal en pis.

Et après nous n’avons nos yeux que pour pleurer. Le comportement de nos enfants ne réjouit plus personne. Et l’on se jette la balle comme si c’est l’Etat qui doit éduquer même nos enfants dans nos familles.

Certains  parents accueillent avec gaité les biens volés que leurs enfants ramènent. C’est comme pour les encourager et les féliciter. Il semble que dans d’autres coutumes chez nous ; est brave l’enfant qui vole facilement. Dans le temps, les enfants obéissaient à l’autorité de toute grande personne (considérée comme parent) et cela partout. Aujourd’hui, vous voulez un problème, osez reprocher à l’enfant du voisin son mauvais comportement.

Nous parents, nous sommes responsables de la mauvaise conduite de nos enfants. Nous pensons résoudre des problèmes de survie, alors que nous créons des problèmes de vie. Je m’empêche d’aborder l’attitude de certains parents devant leurs enfants filles de tout âge. C’est révoltant.

C’est pourquoi je nous invite à reprendre notre conscience, notre civisme et rééduquons nous à la citoyenneté responsable.

Réflexion de Pascal Marhegane