Home Idées et littérature RDC : L’Eglise, l’autre pilier de la conscientisation de l’homme et la moralisation des citoyens. (Pascal Marhegane)
mai 14, 2021

RDC : L’Eglise, l’autre pilier de la conscientisation de l’homme et la moralisation des citoyens. (Pascal Marhegane)

Image de Pascal M

« Un effort est à fournir pour que l’église forme l’homme et l’amène à son bonheur »

4ème  leçon de pascal Marhegane

Mais que peut-on dire pour notre cas, la République démocratique du Congo !  Si ailleurs, l’on parle d’église (minuscule), chez nous, il s’agit des églises (nombreuses et diversifiées dans leurs enseignements et doctrines). C’est dommage !

Plusieurs frisent l’arnaque où sont purement des kiosques pour escroquer et égarer les adeptes. Il n’y a pas moyens d’entrer en détail pour ce qui est des églises de réveil. Certaines sont des boutiques pour leurs pasteurs et d’autres sont des lieux pour disloquer des familles. Un ecclésiastique disait Ora et labora, qui signifie « prier et travailler ». Si le fils de l’homme se nourrira de la sueur de son front, et que celui qui ne travaille pas, ne doit pas non plus manger. Que dire de ces fidèles qui vont à l’église le matin (à 7h) pour repartir à 17h? A quelle heure travaillent- ils ?

Et comment font- ils pour subvenir à leurs besoins vitaux ?

J’observe qu’il y a plus d’adeptes dans les églises où l’on prêche les miracles, la bénédiction, les passeports, les visas, les mariages, l’engagement au travail, les voyages en occident… Que dans celles où l’on prêche la repentance et la conversion.

Je me pose la question de savoir que prêcheraient nos pasteurs s’ils étaient invités à le faire en Europe, aux USA…ils prêcheraient à leurs fidèles de prier pour recevoir un visa d’établissement en Afrique, un mariage, un job,…

Quelquefois, je me demande même d’où tirent-ils les versets qu’ils développent pour prêcher les voyages vers l’Occident, les visas,…Ne prêchent-ils pas un Jésus différent du réel ?

Dans certaines églises, les gens qui donnent assez d’argent s’asseyent aussi à des places de choix comme si le créateur voit les accoutrements des gens au lieu de leurs cœurs. Quelque part les églises sont devenues des blanchisseries d’argent sale. Rares sont les pasteurs qui disent que si vous avez volé l’argent ne venaient pas en donner comme dîme ou offrande à l’église.

C’est pourquoi, les malfrats et autres à cause de leur fortune (biens mal acquis) sont les amis des prélats, des pasteurs et autres responsables d’églises. On dirait qu’ils sont complices.

Un penseur a écrit : « Dis la vérité, même si, elle sera amère »

L’église ne devait jamais avoir peur de dire la vérité et d’inviter les gens à la bonne moralité, bref à la citoyenneté. Le bonheur c’est ici et maintenant.

On ne peut pas tromper les gens d’attendre un bonheur après la vie.    

Le royaume de Dieu que nous sommes appelés à construire doit l’être ici et maintenant.

Comment, pouvons-nous prétendre prier ensemble quand nous ne nous aimons pas ? Si Dieu est unité, comment ses enfants peuvent-ils être plus divisés ? Comment pouvons-nous comprendre la multitude des églises au nom du même seigneur et sauveur Jésus Christ et qui, pire encore, se combattent et se détruisent mutuellement.

Le même Christ ne dit-il pas que tout royaume divisé disparaîtra ?

J’aime la prière de Notre Père, traduite en lingala quand on récite Tata wa biso,ozali o likolo. Batu bakumisa nkombo yayo,…Batu bakumisa…cela veut dire que les hommes sanctifient votre nom…on peut sans peur  se tromper, croire que les personnes qui ne sont pas des vrais HOMMES ne peuvent pas sanctifier le seigneur. N’avez-vous jamais entendu dire de quelqu’un qu’il est animal, ou comme un animal en fonction de ses manières « Motu nyama« 

La bible d’ailleurs, parle de l’homme animal. Un homme sans conscience peut-il alors sanctifier Dieu. Je crois qu’à un moment, nous devrions nous examiner si nous sommes réellement des hommes capables d’honorer, d’adorer, de sanctifier Dieu.

Si non nous sommes des cymbales qui retentissent inutilement et notre prière risque de fâcher Dieu.

Où trouverons-nous le salut ? Si nos familles, nos écoles, nos églises,…n’y arrivent pas, où irons-nous alors.

Dans notre pays, plus de 80% de la population prient(?).Mais le comportement citoyen, de l’homme de prière,…n’est pas perceptible.

Les grands fidèles trempent facilement dans la magouille, le vol, la fraude, la concussion, la corruption et la prédation. C’est malheureux et les églises devraient faire un examen de conscience pour savoir si leur œuvre va bien. Si l’église est de Dieu, elle est tout de même faite des hommes. Un effort est à fournir pour que l’église forme l’homme et l’amène à son bonheur. Devrait- elle revoir ses prêches et pousser les gens à l’éthique, à la bonne conscience et pourquoi pas à la citoyenneté comme on le dit facilement citoyens du Ciel.

Une fois de plus, j’invite mes lecteurs à compléter et préciser ces quelques pistes de réflexion que je lance pour aider nos compatriotes à être de bons chrétiens, par conséquent de bons citoyens

Pascal Marhegane et Pamojardcongo.net