Home Non classé RDC: OGDH-RDC plaide pour le déplacement et l’évacuation des détenus de Goma vers une autre prison
mai 31, 2021

RDC: OGDH-RDC plaide pour le déplacement et l’évacuation des détenus de Goma vers une autre prison

logo-OGDH-RDC

Vu la situation actuelle qui prévaut dans la ville de GOMA, l’OGDH plaide pour l’évacuation et le transfèrement des détenus de GOMA vers une autre prison où ces derniers seront en sécurité physique et mentale. Il l’a fait savoir à travers un communiqué de presse parvenu dans votre rédaction ce lundi 31 mai 2021 et dont la suite est dans les lignes qui suivent.

L’OGDH rappelle aux autorités pénitentiaires de GOMA que les détenus jouissent des droits liés à la nature humaine ainsi qu’à leur statut de détenus. Le respect des droits de détenus passe par l’humanisation de la privation de leurs libertés.

En plus des autres droits qui leurs sont reconnus, ces derniers jouissent aussi du Droit à la vie et à l’intégrité physique et mentale

Ces droits généraux sont également renforcer en cas détention ou d’arrestation d’une personne avant son jugement.

La constitution du 18 février 2006 telle que révisée par la loi du 20 janvier 2011, s’exprime à cet égard dans les termes qui ne laisse aucune concession aux ennemis de la liberté : « Tout détenu doit bénéficier d’un traitement qui préserve sa vie, sa santé physique ou mentale ainsi que sa dignité » (art 18 in fine).

Le droit à la vie et à l’intégrité physique et mentale revêt un caractère absolu nous rappelle le principe du respect de la personnalité humaine.

Comme le souligne Emmanuel KANT « Agis toujours de la manière à traiter l’humanité aussi bien dans ta personne que dans celle des autres comme une fin et jamais comme un simple moyen », quels que soient les agissements de la victime ou quelle que soit la gravité de l’infraction commise, et ne souffre d’aucune dérogation, même en cas de danger public menaçant la vie de la nation.   

En fin, l’OGDH condamne l’assassinant de quatre détenus par les gardes de la prison centrale de MUNZENZE, lors de l’éruption volcanique du samedi 22 mai 2021 à GOMA. Et rappelle aux autorités pénitentiaires qu’à l’impossible nul n’est tenu.