Le vice-ministre national de la justice, Amato Bayubasire Mirindi, est arrivé à Bukavu ce dimanche 26 janvier 2021, via le port Ihusi, en passant à Goma au Nord-Kivu.

A en croire ce membre du gouvernement Sama Lukonde, dit venir dans sa ville natale en congé annuel sur autorisation du premier ministre et constituera un moment d’écoute, afin qu’il sache quoi dire à la hiérarchie une fois de retour dans la capitale Kinshasa.

 » Je ne viens ni dans une mission officielle ou celle du parti, mais il s’agit de mon congé annuel, tout en vous présentant les salutations du président Vital Kamerhe qui nous a demandé de continuer à prier pour que sa libération soit définitive après celle provisoire intervenue le 6 décembre dernier », a renseigné le vice-ministre Amato Bayubasire.

Par ailleurs, il a profité pour appeler les militants et cadres à l’unité et la cohésion pour résister contre la tendance de certains qui préfèrent étaler dans les réseaux et dans les médias certaines réalités du parti au lieu d’en parler à l’interne au sein du parti.

« Il faut simplement reconnaître que dans chaque famille qu’il y a des voix discordantes et personne n’est Saint, mais le plus important c’est d’en parler à l’interne pour que l’UNC demeure ce parti toujours uni et indivisible, acquis aux idéaux du président Vital Kamerhe le pacificateur », a-t-il renchéri.

Signalons que le ministre Amato Bayubasire, depuis son arrivé au port ihusi jusqu’au siège de l’UNC, pour une communication avec les camarades du parti, ce natif du terroir a été accueilli en liesse par une foule immense qui scandait des chansons en sa faveur et à la libération définitive de Vital kamerhe.

Avec Fulgence Rukata