Home Actualité KJN ASBL : La connaissance de la R2250 évaluée insignifiante au Sud-Kivu
janvier 18, 2022

KJN ASBL : La connaissance de la R2250 évaluée insignifiante au Sud-Kivu

Mon peuple périt par manque de connaissance. Dans le cadre de son projet « Jeunesse, paix et sécurité : campagne de sensibilisation et de vulgarisation de la résolution 2250 du conseil de sécurité des Nations Unies au Sud-Kivu », l’organisation KJN ASBL a organisé, ce 18 janvier 2022, un atelier de vulgarisation et de plaidoyer. Au cours de cette activité, cette organisation a présenté les résultats de son enquête organisée sur la connaissance de la R2250 dans la province du Sud-Kivu.

Selon ce rapport, les chiffres parlent. Les résultats présentés montrent combien la R2250 semble être méconnue par la majorité des jeunes et pourtant bénéficiaires directs de cet outil d’importance capitale. Il a également été mentionné que beaucoup d’organisations  travaillent avec les jeunes sans avoir pris connaissance de cette résolution, ni l’avoir entendu, ni manipulé.

Dans le  même cadre, les données d’enquête parlent de manière désolante des autorités politiques et administratives qui ignorent et ne maitrisent pas cet outil et pourtant ils ont en leurs attribution la charge de la jeunesse.

Vu le contexte précaire du niveau de connaissance et de la mise en œuvre de la R2250, mais également les défis et les opportunités y référant, l’organisation KJN ASBL a formulé des recommandations à l’égard du Parlement provincial, du gouvernement provincial, des jeunes et des acteurs sociaux.

Cette activité a connu la participation de plusieurs organisations des jeunes œuvrant dans la province du Sud-Kivu, des autorités politiques et administratives dont le représentant du ministère de la jeunesse, la Ministre en charge du genre, famille et partenariat ainsi que de l’Honorable Olive Mudekereza.

CITO