C’est ce samedi 12 fevrier 2022, que le député national, l’honorable Didier Okito Lutundula, appelé communément, « D0L », est arrivé à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, son fief électoral.

C’est dans le cadre de ses vacances parlementaires. Face à la presse, trois grandes lignes de sa communication se sont démarquées : communier avec sa base, avec de descentes sur terrain pour palper les difficultés que rencontre la population, dans l’objectif de suggérer les solutions aux gouvernement comme l’exige la pratique parlementaire; encourager l’équipe de l’Inspection Générale des Finances en mission de contrôle sur la gestion du Sud-Kivu, mais surtout martelé sur le rapport de la commission de l’assemblée nationale descendu dans le territoire de Mwenga pour enquêter sur l’exploitation illégale des minerais par les sociétés étrangères.

Didier Okito promet que la mise en oeuvre des recommandations de cette commission dont il fait partie, sera sa préoccupation pour la session de mars 2022:

« je viens dire à ma base, à la population du sud-kivu que, les résolutions déposées au bureau de l’assemblée nationale et transmis au gouvernement, sera ma préoccupation pour la session de mars 2022. Nous devons aller jusqu’au bout, nous devons avoir des réparation au sud-kivu et toutes les personnalités qui ont été citées dans ce rapport, nous irons jusqu’à la fin pour que la justice soit faite », a insisté l’élu de Bukavu.

Pour rappel, selon le rapport de la commission de l’assemblée nationale ayant enquêté à Mwenga, la plupart de sociétés, exploitent les minerais en violation de la législation en vigueur et ces exploitants commettent d’autres forfaits comme l’utilisation des produits toxiques qui polluent l’eau de rivières qu’utilisent la population, sans ignorer la destruction méchante de champs de paisible citoyens sans aucune indemnisation.