Home Politique Sud-Kivu\Élargissement de la ville de Bukavu : Alfred Maisha plaide pour que l’État récupère les emphythèoses à échéance pour un nouveau lotissement
février 14, 2022

Sud-Kivu\Élargissement de la ville de Bukavu : Alfred Maisha plaide pour que l’État récupère les emphythèoses à échéance pour un nouveau lotissement

Par Fulgence Rukata

Profitant de ses vacances parlementaire, le député national Alfred Maisha, élu de la circonscription électorale de Bukavu appelle l’État congolais à récupérer les emphythèoses ayant dépassé le délai légal, pour étendre la ville de Bukavu, afin d’épargner les vies humaines des éboulements, des érosions et des incendies à répétition qui frappent le chef-lieu de la province du Sud-Kivu et ou l’accès à la terre est devenu une casse-tête pour la population.

Cette proposition est intervenue lors de sa rencontre ce 12 février 2022, avec le comité local de développement (CLD) du quartier Ndendere à l’occasion de leur assemblée de développement.

Ay en croire cet élu du peuple, cette rencontre avec les cadres de base,les responsables de comités locaux développement du quartier Ndendere, était une occasion de discuter les questions de développement, dont les questions des infrastructures routières et en profondeur les questions de l’habitat.

À cette occasion, l’élu du peuple a déploré le fait que Bukavu ait la réputation de la ville la plus sale et dont l’accès à la terre est devenu une casse-tête:

« Devenu une casse-tête et plaide pour que l’État congolais récupère les emphythèoses qui ont dépassé le délai légal pour y ériger un nouveau lotissement, susceptible de désengorger la ville de Bukavu, actuellement saturée:

« aux alentours de la ville, il y a plein d’emphythèoses qui ont dépassé le délai légal de 25 ans. Ces terres appartiennent à l’État congolais ; ils lui appartient de le récupérer, aménager, urbaniser, le cadastrer et y apporte les institutions qui gèrent au quotidien l’État congolais, pour permettre la population d’y acceder à moindre coût et dans les conditions qui assurent une vie paisible », a fait savoir Alfred Maisha.

C’est pourquoi, l’honorable Alfred Maisha, demande aux ministres, députés, le gouverneur, les membres du gouvernement de faire le premier car estime-t-il on ne peut pas envoyer la population, dans des nouveaux sites et que les autorités restent en ville.
Pour rappel, la ville de Bukavu a éte construite pour accueillir 300.000(trois-cent milles) habitants, mais elle compte actuellement plus de 2.000.000(deux millions) d’habitants.