Home Actualité « Propos diffamatoires à l’égard de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi » : La jeunesse de l’UNC Sud-Kivu appelle à la révocation du bourgoumestre adjoint de Kadutu!
2 semaines ago

« Propos diffamatoires à l’égard de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi » : La jeunesse de l’UNC Sud-Kivu appelle à la révocation du bourgoumestre adjoint de Kadutu!

Tiré de Essentiel RDC et titré par Pamoja RDC

  1. Un point de presse a été tenu ce mardi 3 mai 22 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu par l’inter fédération des Jeunes.

Dans leur déclaration lue devant la presse, ces jeunes de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC Sud-Kivu, disent avoir suivi avec amertume les propos « injurieux et diffamations » de Namegabe Mweze, bourgmestre adjoint de la commune de Kadutu à l’encontre de leur autorité morale ainsi qu’au président de la République.
« Propos tenus en présence et avec un air souriant d’un haut cadre de l’AFDC-A et de surcroit petit frère de leur autorité morale à l’égard de son excellence président de la République et l’honorable Vital Kamerhe président et autorité morale de l’UNC, tous deux ayant battu campagne sous le label du ticket gagnant Cap pour le Changement CACH dans le terrain de Funu pendant que monsieur Namegabe Mweze et son parti AFDC-A battaient campagne pour le FCC et leur candidat Emmanuel Shadari », lit-on dans leur déclaration.

Les jeunes du Sud-Kivu de ce parti cher à l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo, Vital Kamerhe, accuse le coordonnateur du CABL et bourgmestre adjoint de la commune de Kadutu d’être à la base de plusieurs « bavures» dans la ville de Bukavu.
« Parmi les griefs lui reprochés par ceux-ci, on peut citer les “injures faciles à l’endroit des notables de la province du Sud-Kivu dans les réseaux sociaux et même lors de son passage dans des lieux publics; agression physique et intimidation aux personnes qui ne sont pas de son obédience, pour ne citer que cela », souligne la déclaration des jeunes de l’UNC.

Et de renchérir :

« De ce qui précède, il est demandé à Monsieur le bourgmestre Adjoint NAMEGABE MWEZE de présenter publiquement sans délai des excuses aux victimes de ses propos irresponsables. A la jeunesse de Camp pour le Changement (CACH) et de l’union sacrée de se souder ensemble pour mettre en déroute tous ceux qui se permettent de saboter les actions du Chef de l’état »
In fine, la jeunesse de l’UNC Sud-Kivu, demande au gouverneur de la province du Sud-Kivu de procéder à la révocation immédiate de NAMEGABE MWEZE qui, d’ailleurs, ajoutent-ils, ne respecte pas son bourgmestre titulaire.
« Si rien ne fait poursuit la déclaration, cette jeunesse se réserve le droit de passer à d’autres actions de grande envergure contre Namegabe Mweze », alertent les jeunes de l’UNC Sud-Kivu.